Ville de Bouznika: restez informé de l'actualité de la ville de Bouznika

Switch to desktop Register Login

Haithem Souala

Haithem Souala

Aucune information disponible.

URL du site internet:

SOS SDF Bientôt à Bouznika

dimanche, 23 décembre 2012 00:14 Publié dans Régionale

L'association SOS Jeunes à Mohammedia vient de lancer une opération de collecte des vêtements et de couvertures, qui seront après coup distribués aux personnes sans-abri et aux enfants en situation de rue.

Lancée sous le signe "Allons réchauffer nos frères", l'opération SOS SDF vise à prémunir les personnes démunies contre les rigueurs de l'hiver dans les villes de Mohammedia, Benslimane, Bouznika et Casablanca.
Les dons sont collectés au siège de l'association à la Maison des Jeunes Ibn Khaldoun à Mohammedia.

 

 

 

La préfecture Skhirat-Témara a entamé, ces derniers jours, dans le cadre du programme national “villes sans bidonvilles”, une opération d'évacuation des habitants du bidonville “Douar el fokra”, relevant de la commune rurale de Oum-Ezza, qui abrite 620 familles.

Un document de la préfecture faisait état de plus de 690 lots de terrain, aménagés en coordination avec le ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville et la société al Omran, qui seront distribués au profit des familles évacuées.

La préfecture indique avoir mis en place un guichet unique à proximité de ce projet d'habitat pour orienter et accompagner la population ciblée et garantir son adhésion et sa participation aux différentes phases. Une assistance administrative est également fournie à ces personnes pour les encadrer dans la recherche de sources de financement, assure la préfecture.

Le nouveau plan d’aménagement de la municipalité d’El Mansouria (4 km de Mohammédia et à 14km de Bouznika) structure ce territoire en quatre grandes séquences. La première allant de l’Oued Nfifikh jusqu’à l’embouchure de l’Oued Arrimène est à dominante urbaine et balnéaire et est caractérisée par un aménagement dense. La deuxième séquence englobe en plus d’une grande partie du front de mer à l’ouest, la zone de part et d’autre de l’oued Arrimène avec son embouchure et la composante principale qu’est la Kasbah d’El Mansouria. Elle doit être aménagée avec une dominante balnéaire et touristique. La troisième séquence comporte, elle, la forêt d’El Mansouria. Elle est préservée comme territoire naturel. La dernière séquence, enfin, est composée du lotissement d’estivage Assanawbar et le projet Bahia Bay, d’où une vocation touristique affirmée pour cet espace.

1 410 ha pour le touristique et le balnéaire

Tout ces choix d’aménagement privilégient en somme la vocation touristique et balnéaire du secteur : ce type de zones représente 1 410 hectares pour une superficie totale du secteur de 2 062 hectares (hors espace naturel à vocation agricole ou forestière) soit une part de plus de 68%. Et pour forcer le trait, des zones de détente et de service aménagées en aires de promenade sont prévues le long du littoral. Le résidentiel à travers les centralités urbaines prévues dans le nouveau plan totalise quant à lui une part de près de 16% (530 hectares) réparties à parts quasi égales entre les zones d’habitat collectif et individuel. C’est qu’il y a urgence de répondre aux besoins en logements principaux et secondaires émanant de la ville de Mohammédia, du reste de la région ou même à l’échelle nationale. La résorption des bidonvilles est également une nécessité surtout que la cadence de développement anarchique et spontané devient soutenue avec les pressions urbanistiques, comme le notent les initiateurs du nouveau plan, étant à préciser au passage que la municipalité devrait abriter 100 000 habitants à l’horizon 2020.

Tout cela laisse une superficie de 6% (122 hectares) pour les zones d’activité, étant à préciser que le nouveau plan d’aménagement prévoit l’implantation d’un tertiaire lié au tourisme et à la villégiature, l’hôtellerie ou encore la restauration aux fins de renforcer l’attractivité de la municipalité. Eu égard à la vocation à dominante balnéaire envisagée pour El Mansouria, dans l’objectif de préserver une forte attractivité touristique, l’accent est mis sur la préservation de la nature existante. A cet effet, les densités projetées sont réparties en fonction des différentes composantes géographiques et physiques : front de mer, proximité de l’autoroute, de la forêt.

Pour boucler la boucle, le nouveau plan d’aménagement repense le réseau viaire et de desserte de toute la zone avec sa région élargie. Dans le détail, des voies de contournement et de liaison directe entre Mohammédia et Bouznika sont projetées. Le nouvel aménagement crée également une desserte côtière reliant Mohammédia à Bouznika. Viennent ensuite une voie express longeant un couloir d’activités mixtes allant jusqu’à la route de Benslimane, ainsi que des pénétrantes qui constitueront une sorte d’épine dorsale assurant l’accès directe à la mer et la desserte des principaux pôles d’aménagement. Enfin le nouveau plan prévoit l’élargissement de l’emprise de la voie côtière.